Des chariots et des hommes

Parfois, on n’a pas le choix. On ne peut y arriver « par quatre chemins ». Un seul chemin possible, un seul moyen possible: transporter le tout à force de bras.  Le transport de marchandise en RDC n’est souvent pas motorisé.  Il se fait avec des chariots de fortune qui tentent de résister à l’usure du temps.  Des chariots et des hommes.  Le tout sous la chaleur et l’humidité accablantes.  Regard sur une leçon d’endurance et de résilience.

Bienvenue à nouveau sur ce rendez-vous que je vous propose régulièrement pour découvrir de nouvelles facettes quant à la République démocratique du Congo où je complète actuellement un mandat à titre de coopérant volontaire. Merci à ceux et celles qui prennent le temps de commenter et de partager mes articles.  C’est très apprécié.

Lorsqu’on commence à arpenter les rues à Kinshasa, on remarque bien entendu tout ce que les gens peuvent transporter sur leur tête.  Remarquable exercice d’équilibre qui est parfois surprenant en raison des objets qui sont transportés.

Un autre élément qui a retenu mon attention est tous ces chariots de transport.  Difficile de les ignorer car comme piéton, et surtout dans les marchés, on doit constamment faire attention à eux.  Ces chariots arrivent, manipulés par leurs conducteurs qui cherchent à ne pas diminuer leur vitesse et louvoient entre les piétons, les stands des marchés, les trous dans les rues, les voitures arrêtées et les taxis bus qui coupent tout le monde sans crier gare.


On retrouve vraiment de tout sur ces chariots et les charges sont parfois si lourdes que les roues risquent de lâcher à tous moments.  Mieux vaut alors ne pas se trouver à proximité. Quant aux objets qu’on déplace, c’est vraiment très hétéroclites.  Si j’ai pu voir assez souvent des charges de bois qu’on amène en direction des chantiers ou encore des denrées qu’on déplace à l’intérieur des marchés, d’autres fois, ça peut être plutôt inusité comme en fait foi la photo ci-dessous.


Jetons un regard sur des hommes congolais qui gagnent leur vie à la dure, à la très dure, la plupart du temps avec des sandales de fortune malgré les charges transportées, malgré l’effort requis.  Aucun embonpoint parmi ceux-ci, bien au contraire.


N’hésitez pas à commenter, ajouter des précisions ou des informations.  Vos mots sont importants.  Il est toujours temps d’appuyer mon projet de même que CUSO International en contribuant via ma page personnelle de coopérant volontaire.  Votre contribution, aussi modeste soit-elle, sera multipliée par dix grâce aux ententes entre CUSO International et les instances gouvernementales canadiennes.

Publicités
Cet article, publié dans RD Congo, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Des chariots et des hommes

  1. scoupy76 dit :

    Ce que j’aime beaucoup dans ce texte c’est la phrase suivante : « Regard sur une leçon d’endurance et de résilience ».
    Il semble tellement dans ce monde d’occidentaux européens (dont la plupart sont des nantis) que le mot « résilience » est inconnu ou bien sans aucune signification pour eux..
    de la même manière « l’endurance » est très vite remplacée par : facilité, plainte, priorité, smartphone…..
    Bravo pour votre texte, vos photos et votre engagement.
    Stéphane COUP

    J'aime

  2. André ? dit :

    Très intéressant comme sujet et comme traitement. Bravo Louis, continue de nous surprendre…

    J'aime

  3. luce dit :

    Merci Louis, un autre récit des plus intéressants. Les défis sont nombreux mais les Congolais sont axés sur les solutions et la créativité. On devrait sûrement s’en inspirer.

    J'aime

  4. Nathalie dit :

    Les rues de Kinshasa ressemblent a celles de Samana en RD. Photos captivantes, merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s