Le pays aux milliers de potentiels

Depuis mon arrivée en République démocratique du Congo, cette phrase me revient sans cesse à l’esprit: « le pays aux milliers de potentiels ». Avec ses richesses minières, ses nombreuses terres agricoles potentielles, son fleuve et nombreux cours d’eau, les pluies abondantes, le champ des possibles est vaste pour la RDC. Tristement, elle trône présentement au 176e rang sur 185 pays quant à l’Indice de développement humain.  C’est donc dire une chose: que ça ne peut aller que vers le haut.  Et c’est tant mieux.


S’il y a une richesse congolaise qu’on observe dès les premiers jours, ce sont ces immenses sourires auxquels nous avons droit pour peu que nous soyons ouverts à la rencontre, à saluer les gens, à ouvrir les bras même.  Depuis deux semaines déjà que je suis ici et les moments qui s’imposent le plus à mon esprit sont des regards, des sourires, des propos et des mains que l’on serre ou des bras que l’on touche pendant toute une conversation.  La « bulle » ici a éclaté au profit de la proximité et du moment présent.  En fait, il n’y a pas d’autres moments.  À cet effet, j’ai retenu cette pensée africaine: « Vous, vous avez la montre, mais nous, nous avons le temps. »  Si vous faites une recherche sur le Web, je lis que le Cambodge revendique cette pensée tout comme Haïti.  Moi, je l’ai entendu ici. Faites votre choix 🙂

Vous vous souvenez de mon article et du défi que je me proposais de photographier ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous distingue? Voilà un défi de taille présentement à Kinshasa (capitale de la RDC) puisque l’exercice de prendre des photos relève de l’impossible.  Il existe une réelle méfiance présentement en raison de la conjoncture.  Puis, y’a cette conviction profonde que le blanc qui prend des photos va en tirer un profit monétaire à son retour à la maison. Par conséquent, il est normal qu’il donne de l’argent. Gare si un policier ou un militaire vous voit en train de photographier.  Même s’il ne s’agit pas de sujets hautement stratégiques (bâtiments politiques ou militaires), n’importe quel prétexte sera bon pour confisquer votre appareil et espérer en retour une généreuse contribution de votre part pour le récupérer.  J’ai failli connaître la situation et seule une retraite en toute humilité avec des remerciements à l’endroit du jeune militaire m’a permis de m’en sortir sans casse.  Par la suite, on m’informait que le bureau où je travaille et où j’ai eu le malheur de m’aventurer à l’extérieur de l’enceinte avec un appareil photo au cou est ceinturé par les bâtiments d’une base et d’une école militaires.  Par contre, j’ai réussi à trouver quelques stratégies pour quand même capter des moments dans la rue.  Une des premières scènes qui a retenu mon attention était celle des jeunes étudiants qui se dirigeaient vers les écoles avoisinantes.  En captant cette photo ci-dessus, j’avais à l’esprit le mot « attitude ».  Qu’ils soient au Canada, aux USA ou en RDC, ces jeunes ont « l’attitude cool » dans leurs vêtements, leur démarche.  Un jeune, c’t’un jeune 😉

Un autre élément qui nous rassemble?  Le sport!  Oui, bien sûr le soccer (football) mais également cette passion qu’on a lorsqu’on est partisan.  Alors que l’Amérique ne vivra que pour le Superbowl au cours de ce weekend, en Afrique, on en a que pour la Coupe d’Afrique dont la finale est disputée ce dimanche!  Et oui, Coupe d’Afrique et Superbowl la même journée.  Et vous devinez qui est en finale?  En plein dans le mille.  La RDC contre le Mali. Il fallait voir comment les Congolais ont vécu le quart de finale, « le match de la guerre » contre le Rwanda, contre un de ses voisins immédiats, un voisin avec lequel les rapports n’ont pas été de tout repos.  Puis, la RDC a frôlé la catastrophe contre la Guinée. Lors des matchs, tout s’arrête.  Je dis: tout!  Tout le monde s’assemble devant les écrans de la télévision.  À Ibi Village, une des plus belles réalisations dans le pays en matière de développement durable et de prise en charge des activités économiques par une communauté, le village était rassemblé pour voir le match.

Moment insolite

Y’a des situations un peu rocambolesque qu’on observe et pour y donner un sens, on se dit: « c’est l’Afrique » comme on dirait « c’est l’Inde » ou l’Asie ou l’endroit où on se trouve à ce moment-là.  Que faire lorsque vous calez le moteur de votre camion en montant une longue pente et que ce moteur refuse de démarrer à nouveau?  Et bien, vous trouvez des gens prêts à vous donner un coup de pouce.  À force de bras, tantôt en poussant, tantôt en retenant, ils vous aident à faire un virage en U en n’oubliant pas de mettre un bout de bois derrière une de vos roues en guise de freins – puisque vos freins ne fonctionnent plus en raison de la panne hydraulique.  Une fois le virage en U complété vers le bas de la pente, on vous laisse aller et vous profiter de la pente pour tenter de repartir votre moteur.  Si vous réussissez, vous ferez un autre virage en U, motorisé celui-là pour tenter de gravir à nouveau la pente. C’est simple non?  Ah oui, n’oubliez pas de ralentir un peu pour reprendre à bord certaines des personnes qui vous ont donné un coup de pouce.

N’hésitez pas à commenter, ajouter des précisions ou des informations.  Vos mots sont importants.  Il est toujours temps d’appuyer mon projet de même que CUSO International en contribuant via ma page personnelle de coopérant volontaire.  Votre contribution, aussi modeste soit-elle, sera multipliée par dix grâce aux ententes entre CUSO International et les instances gouvernementales canadiennes.

Publicités
Cet article, publié dans RD Congo, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le pays aux milliers de potentiels

  1. Carmelle dit :

    Salut Louis, que c’est bon de voir tes quelques photos mais surtout de te lire. C’est la réalité de cette Vie que de chance tu as de vivre ces moments. C’est un plaisir de te suivre, je suis très inspirée pour ce genre d’aventure. Merci Carmelle !!!

    J'aime

  2. Diane dit :

    Tu as une plume qui nous transporte à tes côtés, Louis. L’œil de ta caméra est dynamique et complice du quotidien côtoyé.

    J'aime

  3. Sylvain Lavoie dit :

    Eh bien, comme dépaysement, c’est réussi! … Mais, n’est-ce pas de l’eau pure « Canadian » qu’on annonce sur la bannière d’un magasin? Celle-là m’a fait sourire. Magnifique portrait d’un pays où plusieurs semblent travailler très fort, et qui mériteraient probablement beaucoup mieux. Bon succès dans ce projet Louis, car je sais que tu travailles très très fort.

    J'aime

  4. Laporte Helene dit :

    Tellement intéressant! Tes photos et ton reportage nous font vivre un peu de ta réalité… Profites-en bien et savoure à plein cette expérience qui n’a pas de prix…

    J'aime

  5. designrg dit :

    Je t’ai connu grâce au blog sur les photos au canada pays génial mais cette plume me fais voyager.
    Chapeau l’artiste

    J'aime

  6. Sylvain Lefebvre dit :

    Salut Louis,
    Pour quelqu’un qui ne peut pas prendre beaucoup de photos, tu es étonnant. Ces photos sont vraiment belles.
    Je constate également que ton article sur le Congo est tout autant agréable à lire que tes rubriques sports durant la saison de football américain.
    J’ai hâte de te relire.
    Bon voyage !

    J'aime

  7. Johanne Ouimet dit :

    Bonjour Louis,

    J’aime bien tes photos et tous tes commentaires qui nous démontrent qu’il se fait encore de belles choses dans ces pays moins chanceux. Continue à prendre de belles photos  »qui parlent » car je te suis dans ton périple.

    Johanne Ouimet

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s